La Guinée-Bissau inquiète de la mévente de 75.000 tonnes de cajou, Actualités

07/08

La Guinée-Bissau n’arrive pas à vendre 75.000 tonnes de cajou, la première de ses richesses, une situation qui risque de créer un énorme manque à gagner pour ce pays instable, a affirmé mardi à l’AFP le secrétaire d’Etat au commerce, Braima Alfa Djalo.

“Nous sommes dans une situation préoccupante. Nous avons un stock de 75.000 tonnes de cajou que nous ne parvenons pas à vendre, en plus des 15.000 tonnes qui n’ont pas été collectées”, a déclaré M. Djalo.

“Nos opérateurs économiques n’ont pas encore de contrat pour exporter leurs produits. Les acheteurs ne se bousculent pas et certains proposent des prix très bas”, a-t-il ajouté. L’Etat risque d’avoir “un manque à gagner considérable. Nous sommes un gouvernement de transition qui n’a pas de moyens”, selon lui.

Un président de transition, Manuel Sérifo Nhamadjo, ex-chef du parlement, et un Premier ministre, Rui Duarte Barros, ont été nommés en mai avec l’aval de militaires qui se sont retirés du pouvoir après un coup d’Etat le 12 avril.

Seulement 40.000 tonnes de cajou ont quitté le port de Bissau en juin, en direction de l’Inde, principal acheteur, selon la commission nationale du cajou, chargée d’évaluer sa commercialisation.

La Guinée-Bissau a produit en 2011 plus de 200.000 tonnes de cajou, un record, ce qui a rapporté à l’Etat quelque 100 millions de dollars, le quart de son budget annuel, selon une source du ministère des finances.

La mévente de cette année résulte d’une augmentation de la production de cajou dans des pays comme l’Inde, le Brésil et le Costa Rica, provoquant une chute des prix sur le marché international, selon la commission nationale du cajou.

“Le gouvernement est en train de travailler pour débloquer la situation. Mais si la situation perdure, nos commerçants et leurs banques auront de sérieux problèmes”, a averti M. Djalo.

“Si nous ne parvenons pas à écouler nos produits, nous risquons d’avoir des problèmes avec nos banques qui nous ont prêté de l’argent pour la campagne”, a affirmé un opérateur du secteur de la noix de cajou, Bilo Ba.

via La Guinée-Bissau inquiète de la mévente de 75.000 tonnes de cajou, Actualités.

About these ads

Deixe aqui o seu comentário

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

WordPress.com Logo

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Log Out / Modificar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Log Out / Modificar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Log Out / Modificar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Log Out / Modificar )

Connecting to %s

Seguir

Get every new post delivered to your Inbox.

Junte-se a 49 outros seguidores

%d bloggers like this: