Interdiction de quitter le pays pour 58 personnalités depuis le putsch | ReliefWeb

BISSAU, 15 mai 2012 (AFP) – Cinquante-huit personnalités, essentiellement des responsables de l’ancien parti au pouvoir, ont interdiction de quitter la Guinée-Bissau depuis le coup d’Etat militaire du 12 avril, selon un document de la junte dont a pris connaissance mardi un journaliste de l’AFP.

Parmi les personnalités visées, figurent Mme Adiato Djalo Nandigna, ex-Premier ministre par intérim et ancienne porte-parole du gouvernement, Fernando Gomes, ex-ministre de l’Intérieur, Desejado Lima Da Costa, ex-président de la Commission nationale des élections (CNE), tous réfugiés dans des ambassades étrangères à Bissau, selon ce document.

Sur la “liste noire” de la junte militaire, se trouvent également Manuel Saturnino Da Costa, vice-président de l’ex-parti au pouvoir, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), Lucinda Barbosa Ahucarié, ex-directrice de la Police judiciaire, ainsi que plusieurs membres du cabinet de l’ex-Premier ministre Carlos Gomes Junior.

“Toutes ces personnalités sont interdites de quitter le territoire national jusqu’à ce que les conditions de leur sécurité soient réunies”, indique le document du Commandement militaire (junte). “Si elles n’ont aucun antécédent judiciaire, elles pourront quitter le pays”, ajoute-t-il.

Le PAIGC a estimé dans un communiqué que “cette mesure n’est pas de nature à faciliter la réconciliation nationale”. “Beaucoup de nos dirigeants sont victimes de poursuite par l’armée, ou sont sous pression avec des menaces de mort”, affirme-t-il.

Carlos Gomes Junior et le président par intérim Raimundo Pereira renversé par le coup d’Etat avaient immédiatement été arrêtés le 12 avril. Après avoir été incarcérés pendant deux semaines, ils ont été libérés le 27 avril et sont, depuis, réfugiés à Abidjan.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), qui a entériné la désignation comme président d’une transition d’un an de l’homme proposé par les putschistes, Manuel Serifo Nhamadjo, a écarté tout retour au pouvoir de MM. Gomes Junior et Pereira.

M. Nhamadjo devrait désigner mardi un Premier ministre qui aura la mission de former un gouvernement de transition le plus large possible, chargé d’organiser des élections générales d’ici à douze mois.

Un contingent nigérian doit arriver d’ici à vendredi dans ce pays instable et miné par le trafic de drogue pour y remplacer un contingent de quelque 600 soldats angolais dont la présence était contestée par les militaires putschistes.

aye/stb/cs/cpy

Agence France-Presse:

©AFP: The information provided in this product is for personal use only. None of it may be reproduced in any form whatsoever without the express permission of Agence France-Press

via Interdiction de quitter le pays pour 58 personnalités depuis le putsch | ReliefWeb.

Advertisements

Deixe aqui o seu comentário

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s